Annuaire Yaoi
Attention chers abonnés !
Vous venez d’entrer dans LA zone YAOI !

Pour savoir quel yaoiste vous êtes, vous n’avez qu’à poster en jetant un œil sous votre pseudo pour savoir où vous en êtes… Sachez que le rang le plus bas est ‘Yaoiste pratiquant/e’. Alors maintenant vous savez ce qu’il vous reste à faire…

Entrez sans crainte ! Entrez et postez ! Bouhahaha !



 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Les inscriptions pour le Calendrier de l'Avent 2016 c'est par ici !!

Partagez | 
 

 Le Plan de secours, River Jaymes [homoromance, tranche de vie, psychologie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kyoko
Yaoiste pervers/e !
avatar

Messages : 139
Date d'inscription : 14/06/2014
Age : 27
Localisation : Dans les méandres nébuleux de mon esprit

MessageSujet: Le Plan de secours, River Jaymes [homoromance, tranche de vie, psychologie]   Ven 22 Aoû - 15:17

Publié aux éditions MxM Bookmark



Résumé :


Professionnellement, le Dr Alec Johnson a pratiquement atteint son but. En tant que co‑lauréat de l’année d’une récompense humanitaire avec son ex, le Dr Tyler Hall, le travail d’Alec avec les sans-abri est sur le point d’être reconnu. Malheureusement, sa vie personnelle est un désastre parce qu’il doit participer à de nombreux événements en compagnie de Tyler – avec le nouveau petit ami de ce dernier dans les pattes. Pour tenter de se remonter le moral et de casser sa routine, Alec achète une moto qu’il ne sait absolument pas faire démarrer.

Dylan Booth n’a pas beaucoup de temps à accorder au Dr Pasdégourdi et à sa capricieuse Harley de 1964, mais le présomptueux mécanicien ne peut refuser son appel à l’aide. Ayant passé son adolescence dans les rues et perdu son meilleur ami à cause du VIH, Dylan décide qu’apprendre au bon samaritain à monter sa machine est le moins qu’il puisse faire. Mais voir Alec perdre pied devant son ex réveille en Dylan son côté protecteur, et l’hétéro confirmé se présente de lui-même comme le nouveau compagnon d’Alec.

L’ex soupçonne Dylan de  mentir.

Alec soutient que le plan de Dylan est dément.

Et Dylan n’est pas sûr de pouvoir faire semblant d’être gay.

Mais c’est un baratineur de première, et les fausses marques d’affection en public montent très rapidement en chaleur. Alec ne peut pas se permettre de s’attacher, et Dylan a appris depuis longtemps que tout le monde finit par partir. Malheureusement, jouer le petit ami de secours commence à devenir bien trop réel…



Avis :

Voici le second roman que je me procure chez cette maison d'édition et, une fois de plus, je suis parfaitement satisfaite ! Je soupçonne MxM Bookmark de savoir exactement quel titre choisir pour ne pas nous faire tomber dans du Harlequin mielleux, mièvre, à l'intrigue peu élaborée ou récherchée, empli de cliché dégoulinant de guimauvre, comme on peut en trouver en ce moment sur la toile ou dans les librairies ! La tradution est vraiment impressionnante et très bien construite ; excepté quelques rares phrases ou dialogues ambiguës, quelques coquilles et la présence un peu trop importante de la conjonction de coordination "et". À part ça, contrairement à l'Ombre de l'épée, ils ont opté pour une mise en page à la française, ce qui est tout à leur honneur et bien plus agréable. Il y a eu quelques pages où la police d'écriture changeait de taille mais je soupçonne un défaut d'impression. Quant à la couverture, j'ignore si elle est d'origine ou non mais c'est elle qui m'a attiré sur le stand de la Japan Expo 2014, sans même avoir lu le résumé !

Venons en à l'histoire à présent. L'intrigue tourne autour de deux personnages principaux : Alec, un docteur surnommé de plusieurs acronymes, et Dylan, un mécanicien à son propre compte. Alec a tout pour être heureux : une belle maison, propriétaire d'un centre humanitaire pour les sans-abris et les malades atteints du VIH avec lequel il a reçu un prix et, grâce aux protestations de la communauté LGBT dans laquelle il fait partie, il a à présent le droit de se marier. Le hic : son compagnon de vie avec lequel il était depuis deux ans vient de le plaquer. Le pire : il s'agit de son collègue, celui avait qui il a monté le centre humanitaire et qu'il dirige à ses côtés. Et pour couronner le tout, à peine deux mois après leur séparation, ledit ex revient avec un nouveau petit-ami sur les bras. C'est là qu'intervient Dylan, le mécanicien présenté à Alec par un ami en commun et qui se prend d'affection pour celui-ci. Il lui vient en aide avec la Harley Davidson qu'Alec vient d'acheter sous une impulsion, lui donnant quelques cours mais aussi en faisant naître une sorte d'amitié entre eux. Dylan tient tellement à ce qu'Alec cesse de se tourmenter qu'il se propose d'être son "plan de secours". En d'autres mots : "le-faux-petit-ami-pour-rendre-jaloux-l'ex". Bien qu'il trouve cette idée absurde, Alec finit par céder... mais au final, il tombe dans le piège affectif qui se crée entre eux deux, d'autant plus quand l'option "sexe" se glisse dans leur relation. Pour Dylan, c'est clair et net : une amitié avec de nombreux avantages, sans prise de tête. Pour Alec : c'est plus compliqué, surtout quand ses sentiments s'en mêlent.

L'auteur nous délivre ici une histoire mature mettant en scène des adultes avec des personnalités bien recherchées. Bien qu'Alec ne soit pas très difficile à comprendre, même si à la fin on en découvre encore plus sur le personnage, Dylan lui est un modèle de complication. Il traîne derrière lui de sacrés bagages traumatisants qui l'empêchent totalement de se projeter dans l'avenir, si bien qu'il ne se voit absolument jamais en couple. Pour lui, seul l'instant présent en bonne compagnie lui importe. Et Alec est la meilleure compagnie qu'il n'aie jamais trouvée depuis la mort de son meilleur ami cinq ans auparavant. Mais voilà, il est impossible de pouvoir se contenter de ce genre de vie quand l'autre partenaire a des attentes différentes.

Ce qui rend ce livre intéressant en plus de la psychologie compliquée de Dylan, ce sont les termes abordés : la maladie, la fugue ou l'abandon d'enfants qui finissent par vivre dans la rue, la prostitution pour cette même survie, etc... Tous ces thèmes sont liés par un moyen ou un autre au passé de Dylan qu'il lui faudra apprendre à surmonter.

De temps à autres, il y a des ellipses temporelles. Je comprends tout à fait l'envie de l'auteur de ne pas vouloir s'attarder sur du vide mais, à certains moment, notamment au tout début du roman, il aurait été intéressant de développer quelques scènes supplémentaires, de voir comment se construit peu à peu l'amitié entre les deux hommes.

À part ça, j'ai gentiment souri durant ma lecture qui m'a fait rappeler un des romans de Charlie Audern*, avec l'histoire des motos, des rallyes, d'un père abusif, etc... Comme quoi, les bonnes idées transcendent les pays et les années.

En conclusion, si vous êtes amateur d'un bon livre bien réfléchi et bien amené, je vous le conseille vivement ! Vous ne le regretterez pas, croyez-moi !



Edit :


L'auteur a écrit un petit bonus, mis à disposition sur le site de MxM Bookmark.


Ce petit extra est tout aussi un plaisir à lire que le roman. Le sens du détail de l'auteur est très agréable, plus réaliste et moins précipité, évitant donc une conclusion niaise mais au contraire, toujours réfléchi et en prenant bien en compte les sentiments de ses personnages.

Les réparties entre les personnages sont toujours aussi tordantes, si bien que je suis vraiment triste de les quitter.









*"Our Unknow Feelings" sorti en 2008 aux Éditions Mimi-Muffin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kyoko-sama.e-monsite.com/
 
Le Plan de secours, River Jaymes [homoromance, tranche de vie, psychologie]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Annuaire Yaoi :: L'annuaire du Yaoi :: Chroniqueurs dans l'âme ? :: Psychologique-
Sauter vers: