Annuaire Yaoi
Attention chers abonnés !
Vous venez d’entrer dans LA zone YAOI !

Pour savoir quel yaoiste vous êtes, vous n’avez qu’à poster en jetant un œil sous votre pseudo pour savoir où vous en êtes… Sachez que le rang le plus bas est ‘Yaoiste pratiquant/e’. Alors maintenant vous savez ce qu’il vous reste à faire…

Entrez sans crainte ! Entrez et postez ! Bouhahaha !



 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Les inscriptions pour le Calendrier de l'Avent 2016 c'est par ici !!

Partagez | 
 

 La rançon (Série Royal Navy t. 1) - Lee Rowan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Oh Mercury
Yaoiste pratiquant/e
avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 22/08/2015
Age : 26
Localisation : Bruxelles

MessageSujet: La rançon (Série Royal Navy t. 1) - Lee Rowan   Ven 20 Nov - 17:14



Titre : La rançon (Série Royal Navy t. 1)

Auteur : Lee Rowan

Traducteur : Anne Solo

Éditeur : Dreamspinner Press (27 octobre 2015)

Résumé : 1796. Un officier, un gentleman… et un sodomite. Si les deux premiers titres inspirent honneur et respect, le troisième pourrait coûter la vie à David Archer. Il réalise sans espoir son attirance pour le nouvel aspirant, William Marshall, lorsque ce dernier défie en duel le prédateur sexuel du bord – et le tue.

Marshall considère la Royal Navy comme sa seule chance d’échapper à ses modestes origines. Pendant que d’autres passent leurs jours de congé à ripailler, il étudie avec acharnement.

1799. Enlevés par un renégat, les deux amis et leur capitaine deviennent les pions d’un jeu sadique. Pour protéger celui qu’il aime, David Archer choisit d’affronter ses démons et de se soumettre à de nouveaux abus. En apprenant ce sacrifice, Marshall réalise que ses sentiments dépassent la simple amitié. Amoureux pour la première fois de sa vie, il tient à exprimer sa passion pour Davy.

D’abord, ils doivent s’évader. Ensuite, il leur faudra trouver le moyen de préserver leur secret sans le payer de leur vie.

Disponible sur Amazon en format Kindle

Critique

Édition : Assez médiocre. Il reste beaucoup de fautes.

Traduction : Pas mal de phrases semblent réellement très bancales.

Personnages : Si les personnages centraux sont au nombre de deux, on note une grande variété dans les caractères et les physiques des autres protagonistes.
Concernant les deux héros, ils sont assez distincts l’un de l’autre. Ils sont néanmoins assez plats, bien ancrés dans leur côté « good guys ». Assez lisses, les cicatrices de Davy tombent un peu dans le cliché (il s’est fait violer, n’a eu que des relations sexuelles violentes). Toutefois, le viol n’est pas minimisé et sert assez peu d’ambiance érotique (merci !). Marshall, quant à lui, est un jeune homme qui ne connait que la vertu. Il sait ce qui est juste, ne doute pas ou très peu de lui et de ses actes. C’est bien dommage, à mon sens. Néanmoins, ils restent pour le moins attachants et assez convaincants, bien qu’ils manquent de relief par moments.

Scénario : Assez simple et linéaire, il prend le risque d’être monolithique : ils sont emprisonnés et… ça aurait pu s’arrêter là. Heureusement, l’auteur ne tombe jamais dans l’ennui en variant les scènes, les décors et surtout, l’action. Dans leurs cellules, les héros ne restent pas inactifs bien longtemps. Le dénouement final est intéressant, plutôt prévisible, mais sans tomber dans l’évident. Cependant, la fin est terne et le cliffhanger est assez absent, ou alors, sans grand impact émotionnel. C’est un peu dommage quand on sait qu’il s’agit du premier tome d’une saga.
Néanmoins, le scénario reste indéniablement bien ficelé et cohérent la plupart du temps.

Général : L’histoire est originale et les dialogues particulièrement bien tournés (si l’on fait abstraction de la qualité parfois douteuse de certaines tournures de phrases causées par la traduction).
La seule réelle ombre au tableau est, selon moi, les « visions » de Marshall, don apparemment hérité de sa grand-mère irlandaise. Cet élément est particulièrement mal introduit et mal exploité. Il apparaît en plein milieu de l’histoire, sans crier gare, et débouche finalement sur un dénouement plus que prévisible (ah ben il n’est pas mort pour de vrai en fait ? Quelle surprise !). Je n’ai rien contre les climax en pétard mouillé, s’ils sont bien maniés, ils apportent une déconstruction intéressante et satyrique du modèle vu et revu (scène d’exposition – élément perturbateur – développement – climax – conclusion). Or, ici, l’écart semble involontaire. Le lecteur n’est pas assez averti (un élément mystique dans un récit qui était jusqu’ici réaliste et qui le restera jusqu’à la fin ?). Reste à voir ce que cet élément deviendra, même si j’ai de grandes réticences à son sujet.
Sinon, je préfère terminer sur une note beaucoup plus positive. Cet élément cité plus haut n’a pas vraiment gâché le plaisir de la lecture (il m’a froissé, tout au plus, l’espace de quelques lignes).
Original et bien construit, le récit introduit une histoire romantique avec pudeur et précaution. Avec un réel scénario, une trame qui tient parfaitement la route, l'histoire peint en toile de fond la romance, en dosant l’intimité, les moments de doute (pas bien nombreux, je l’avoue), et les sentiments.

Aussi, elle ravira sans aucun doute les amateurs du genre !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oh-mercury.blogspot.be/p/mes-fictions.html
 
La rançon (Série Royal Navy t. 1) - Lee Rowan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Annuaire Yaoi :: L'annuaire du Yaoi :: Chroniqueurs dans l'âme ? :: Aventure-
Sauter vers: