Annuaire Yaoi
Attention chers abonnés !
Vous venez d’entrer dans LA zone YAOI !

Pour savoir quel yaoiste vous êtes, vous n’avez qu’à poster en jetant un œil sous votre pseudo pour savoir où vous en êtes… Sachez que le rang le plus bas est ‘Yaoiste pratiquant/e’. Alors maintenant vous savez ce qu’il vous reste à faire…

Entrez sans crainte ! Entrez et postez ! Bouhahaha !



 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Les inscriptions pour le Calendrier de l'Avent 2016 c'est par ici !!

Partagez | 
 

 07 - Epilogue / Fin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shali-Virescent
Déesse de l'Annuaire Yaoi
avatar

Messages : 52
Date d'inscription : 10/07/2014
Localisation : Gardanne

MessageSujet: 07 - Epilogue / Fin   Mer 21 Oct - 11:47


Epilogue


Note : Voici donc notre petit épilogue qui clôture ce conte. Merci à tous pour m'avoir suivi sur cette aventure !

oOo

Les mois passèrent, et la vieille maison fut abandonnée quand Granny mourut. La vieille femme ne s'était jamais remise de la mort de son petit-fils malgré les preuves d'affection de ses enfants. Elle fut enterrée près de son mari et de Neige au pied du grand chêne.

Quinze ans plus tard, une calèche s'aventura dans la forêt de Verteronce. Le riche attelage se retrouva coincé quand une de ses roues cassa.

« Allons, que se passe-t-il donc ? »

Un jeune homme sortit de l'habitacle bien vite suivi par son père. Ce dernier fronça les sourcils et ses yeux bleus firent le tour de l'endroit où ils venaient de s'arrêter. C'était une clairière où une masure semblait avoir été laissée à l'abandon, vu son état.

« Père, s'énerva le plus jeune. Ces idiots de cochers ont roulé sur une pierre et cela a cassé la roue. Père ? »

Ce dernier ne paraissait pas avoir entendu son fils. Il semblait même avoir occulté sa présence tandis qu'il avançait en boitant jusqu'au porche, son fils sur ses talons. Derrière eux, les gardes mettaient pied à terre pour protéger leur souverain.

« Père, que faites-vous ?

— Je suis déjà venu ici. »

Il pénétra dans la maison, faisant claquer sa jambe en bois sur le parterre abîmé. Ses yeux parcoururent la pièce et un étrange sentiment de déjà-vu s'empara de lui.

Avec précipitation, il passa la porte au fond et se retrouva dans un jardin sauvage et foisonnant de hautes mauvaises herbes.

Le roi fronça les sourcils en apercevant un vieux chêne et, devant ce dernier, un coffre de bois ainsi que deux tombes. Il s'avança. Quelque chose montait en lui, un sentiment qu'il n'avait pas ressenti depuis longtemps. Son cœur se serra dans sa poitrine à chaque pas qui le rapprochait de cet étrange endroit.

Il posa la main sur ce qui semblait être une plaque de verre, fissurée et poussiéreuse. Il frotta son gant pour la nettoyer un peu et sursauta en découvrant un squelette.

« Père ? Qu'est-ce donc ?

— Un mort. »

Le roi ne vit pas son fils se cacher le visage avec sa manche. Il était hypnotisé par le crâne de l'inconnu. Son regard parcourut le corps jusqu'au ventre où les mains avaient été croisées.

« Mais c'est... »

Il cassa la vitre et attrapa les phalanges pour tirer une chevalière. Sa chevalière qu'il pensait avoir perdu depuis son mariage. Il releva les yeux vers l'inconnu.

« Nous t'avons trouvé en hiver, mais tu fus notre rayon de soleil, notre petit Neige, lut le jeune prince avant de se moquer. Qui a bien pu écrire de telles mièvreries !

— Neige... », répéta le roi.

Il serra la chevalière dans sa main avant de s'immobiliser. Il y avait une promesse avec cette bague et il ne l'avait pas... tenu. Il redressa la tête quand un rire clair résonna, et il vit quelqu'un courir pour se cacher dans les buissons. Une longue tresse blanche battait les flancs de l'inconnu. Blanche comme la neige...

L'émotion qui le submergea le dévasta. Il tomba à genoux, sans sentir la douleur de son membre blessé, et des larmes coulèrent sur ses joues alors qu'une plainte passa ses lèvres.

« Votre Majesté ? Roi Allistair ? » s'inquiéta le capitaine de sa garde sans oser s'approcher.

Allistair attrapa les rebords du cercueil et les serra à s'en faire blanchir les phalanges. Son corps était secoué par des spasmes, et la détresse le terrassa sous le regard incrédule de son fils.

« P-Père... ?

— Laisse-moi, Philippe, souffla-t-il à son fils. Laissez-moi tous. »

La voix était nouée par l'émotion mais l'ordre était implacable. Le garçon, âgé de quinze ans, recula d'un pas. Il avala difficilement, sentant la confusion le gagner alors qu'il n'avait jamais vu son père dans un tel état. Ce dernier se balança d'avant en arrière, soufflant des mots comme une prière que son fils n'entendit pas.

Allistair se rappela alors ces mois de bonheur auprès de Neige. Les moments d'insouciance et d'amour qu'ils avaient partagé. Les batailles avec Eddric et Damian, ses deux amis... Ils étaient tous morts par sa faute et lui vivait toujours. Il n'avait que quarante-et-un ans mais il se sentit vieux tout d'un coup. Vieux et fatigué...

« Neige, j'aurais dû t'écouter... »

_________________
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://studiocandypop.blogspot.com
 
07 - Epilogue / Fin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Annuaire Yaoi :: L'annuaire du Yaoi :: Le coin des Textes d'Auteurs :: Shali - Virescent :: Blanc comme neige-
Sauter vers: